Selon la loi de 1901, une association n’a pas d’obligation légale de tenir des comptes. Toutefois, si les statuts l’imposent, et si l’association dépasse un certain seuil, la tenue d’une comptabilité est obligatoire. Du reste, dans un souci de transparence de la gestion de l’association, il est nécessaire d’enregistrer au moins les dépenses et les recettes. D’où l’importance de nommer un ou une trésorier(ère).

Rôle, droits et pouvoirs

Le rôle, les droits et les pouvoirs du ou de la trésorier(ère) sont encadrés par les statuts et éventuellement complétés par le règlement intérieur. Dans les faits, son rôle consiste notamment à préparer le budget prévisionnel de l’association puis d’en assurer le suivi. De ce fait, le trésorier n’est pas un simple caissier ou comptable. Son rôle va au-delà du contrôle financier de l’association, car il endosse véritablement le rôle de gestionnaire de compte.

Missions

Le ou la trésorier(ère) s’occupe généralement des missions suivantes :

  • Encaisser les cotisations versées par les membres ;
  • Faire le suivi des dépenses et classer les pièces justificatives y afférentes ;
  • Classer et archiver les documents ;
  • Sécuriser les mouvements de fonds et les flux financiers ;
  • Gérer le compte bancaire et jouer le rôle d’interlocuteur auprès de la banque ;
  • Gérer les relations financières en interne et avec les tiers ;
  • Produire et diffuser l’information financière.
  • Participer à l’élaboration des dossiers de demandes de subventions, notamment le budget prévu

Profil

Dans le cadre de ses nombreuses missions, le ou la trésorier(ère) de l’association doit avoir certaines qualités et compétences :

  • Bonnes connaissances en comptabilité et finance
  • Connaissance approfondie de l’association pour laquelle il travaille
  • Etre rigoureux(se) et vigilant(e)
  • Mettre en place une relation de confiance avec son ou sa Président(e)

Obligations et responsabilités

Conformément aux statuts de la plupart des associations, le trésorier doit rendre compte de sa gestion et soumettre le bilan à l’approbation de l’assemblée générale. En tant que dirigeant(e) de l’association, il a des responsabilités vis-à-vis de l’association : responsabilité civile, responsabilité morale et responsabilité financière.

Conseil Edgar

Afin de mener à bien l’ensemble de ses missions, le ou la trésorier(ère) peut s’entourer d’un(e) trésorier(ère) adjoint(e). Dans ce cas il faudra être vigilant à la répartition des tâches (par exemple ne pas donner accès aux moyens de paiements de l’association à l’adjoint(e) pour éviter toute confusion en cas de problème).

Le ou la trésorier(ère) adjoint(e)

Le ou la trésorier(ère) adjoint(e) vient généralement en soutient du ou de la trésorier(ère) sur les missions suivantes :

  • Faire le suivi des dépenses et classer les pièces justificatives y afférentes ;
  • Classer et archiver les documents